Vous avez entendu parlé de PPS, Projet Personnalisé de Scolarisation mais vous ne savez pas vraiment de quoi il s’agit ? Votre enfant a des troubles des apprentissages ou un trouble du développement et bénéficie peut-être déjà d’un PAP ? Alors qu’est-ce que ce plan va apporter de plus à votre enfant ? En a t-il vraiment besoin ? Si oui, comment en bénéficier ? N’est-il pas trop long à mettre oeuvre ? Beaucoup de parents connaissent peu ou pas le Projet Personnalisé de Scolarisation et prive leur enfant d’aménagements scolaires. Dans cet article, vous allez apprendre ce qu’est un PPS

Le Projet Personnalisé de Scolarisation : Définition

Le Projet Personnalisé de Scolarisation aussi appelé PPS est pour les élèves, reconnu par la Maison Des Personnes Handicapés, comme étant en situation de handicap. Comme son nom l’indique, c’est un plan d’action individualisé. C’est à dire propre à votre enfant. Et qui va être défini en fonction de ses besoins spécifiques à ses difficultés. Ceci dans le but de lui permettre de poursuivre au mieux ses apprentissages. L’équipe éducative doit pouvoir proposer des adaptations à l’élève à la suite de l’élaboration du Projet Personnalisé de Scolarisation.

À quel moment l’envisager ?

Le PPS est souvent envisagé alors que d’autre plans de scolarisations ont déjà été mis en place mais n’ont pas suffit. C’est souvent le cas, par exemple, pour le Troubles du Développement de la Coordination (Dyspraxie) avec d’autres troubles associés. Pourquoi ? Car il est très hétérogène soit très différent selon les enfants. Aussi plus ou moins sévère suivant les individus, on peut facilement passer à côté. Et c’est tout le drame du handicap invisible. Car bien souvent, les parents attendent, pensant qu’avec le développement normale de l’enfant, les troubles vont disparaître. Mais quand ça n’arrives pas, l’enfant se retrouve en grande souffrance à l’école. Il se retrouve même parfois en échec scolaire. Pour éviter cela à un maximum d’enfant et pour aider tous les parents qui me liront, j’ai écris un guide d’observation . Il vous sera utile si vous voulez apprendre à déceler rapidement ce genre de trouble chez votre enfant. Vous pouvez le télécharger gratuitement sur le blog ou avec le lien associé. Aussi, et pour répondre à la question, à quel moment le demander, et bien dès que vous avez un diagnostic.

Comment et à qui demander un Projet Personnalisé de Scolarisation ?

Quelles sont les étapes de demande du PPS ?

Le PPS se demande par les parents ou les responsables légaux de l’enfant à la Maison Des Personnes Handicapés. Comment ? Par le biais du Geva-Sco. Très bien vous allez me dire. Mais qu’est-ce que c’est que le Geva-Sco ? C’est un Guide d’évaluation des besoins de compensation en matière de Scolarisation. Soit, le support sur lequel sont notés les observations des difficultés de l’élèves pendant sa scolarité. Pour bien comprendre, il faut à mon sens, connaître les étapes de la demande. La procédure est la suivante : les parents demandent à l’enseignant et/ou au responsable de l’établissement dans lequel est scolarisé l’enfant, de réunir une équipe éducative (son enseignant, l’enseignant RAZED s’il en a, le directeur, etc.) et les parents. Au cours de cette réunion, toutes les observations sur le déroulement de la scolarité de l’enfant, les aménagements déjà mis en place, les difficultés de l’enfant et ce qui est attendu pour sa classe d’age, sont recueillis sur le Geva-Sco. Ensuite, vous allez pouvoir transmettre ce document à la MDPH avec le dossier prévu pour. L’équipe pluridisciplinaire de la MDPH évalue ensuite les besoins de l’élève et élabore le Projet Personnalisé de Scolarisation.

Pourquoi devez vous monter un dossier MDPH pour un Projet Personnalisé de Scolarisation ?

Oui, car c’est bien dans le cadre d’un montage de dossier MDPH que le Projet Personnalisé de Scolarisation peut-être demandé. Et c’est là que le bas blesse ! Je pense que beaucoup de parents ont entendu parlé de ce fameux dossier et pensent qu’il est long à monter, que la MDPH met du temps pour examiner les demandes et que souvent elle refuse tout en bloc. Et pourtant, il peut tout changer pour la prise en charge de l’enfant. Pourquoi ? Car faire ce dossier pourra vous aider ensuite à payer les frais de rééducation, non-remboursées par la sécurité sociale, allouer une aide humaine en classe à votre enfant, des aménagements et du matériel adaptés à ses difficultés comme par exemple un ordinateur. Tout ceci peut vraiment permettre à l’enfant de réussir à la hauteur de ses capacités et par la suite lui ouvrir un horizon plus large sur ses possibilités.

Si vous êtes perdu, et que vous ne savez pas comment faire, que les étapes vous sembles obscures ou inatteignables, j’ai créée un accompagnement où je vous montre exactement comment monter ce dossier, quels documents vous devez avoir et comment les obtenir. Vous verrez aussi comment remplir tout votre dossier pour qu’il est toutes ces chances d’être accepté.

Combien de temps pour la mise en oeuvre ?

Lorsque la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) à validé le PPS, il doit-être rapidement mis en oeuvre selon la loi handicap du 11 février 2005. Suivant le principe du droit à compensation du handicap enoncé, l’école doit pouvoir mettre en place les aménagements nécessaires le plus tôt possible. Si une AESH (aide humaine) mutualisé est notifié, l’enfant pourra bénéficier de celle déjà mis en place pour un autre enfant, par exemple dans sa classe. C’est ce qui s’est passé pour mon fils. Par contre s’il n’y en a pas, cela peu prendre plusieurs mois. C’est l’enseignant référent du secteur où est scolarisé l’enfant, qui va être chargé de la mise en oeuvre du Projet Personnalisé de Scolarisation avec  l’Equipe de Suivi de Scolarisation (ESS).

Quels sont les autres plans de scolarisations ?

Pour permettre une école inclusive et qui ne laisse normalement personne sur le bord du chemin, il existe plusieurs plans de scolarisation. Puisque une image est souvent plus parlante que mille mots, j’ai réalisé deux infographies pour vous permettre de visualisé et comprendre rapidement ces différents plans de scolarisations et quels aménagements sont possibles.

Plans de scolarisation pour des aménagements pédagogiques

En résumé

Un Projet Personnalisé de Scolarisation sert à mettre en place des stratégies de compensations au handicap de l’enfant dans sa scolarité. Il est attribué par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées. Ce sont les parents qui le demande en constituant un dossier à la MDPH de leur département.

conclusion

Même si le handicap de votre enfant est invisible, et que vous pensez qu’il est difficilement diagnostiquable, ça vaut le coup d’essayer. Je pense que, si votre enfant à des difficultés à l’école et que les aménagements déjà mis en place ne suffisent pas, il faut peut-être aller chercher plus loin. Je pense que le mot handicap ne doit pas faire peur . Un enfant est plein de ressources mais s’épuisera vite si ses difficultés ne sont pas reconnues. Il ne faut pas non plus avoir peur de monter un dossier MDPH même si on vous a peut-être découragé en vous disant que c’était long et qu’il allait être refusé. Un PPS est absolument nécessaire pour permettre à un enfant en de réussir à la hauteur de ses capacités et permettre une école inclusive ou tout le monde à ses chances !

Pour plus d’infos sur comment monter un dossier MDPH en Béton, cliquez sur l’image en dessous de l’article.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager !

un dossier mdph en béton
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1

6 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.