Difficultés visuo-spatiales ? Découvrez un outil pour adapter les supports d’apprentissage

Vous êtes enseignant, ou parent d’un enfant dyslexique ou dyspraxique ? Ses difficultés visuo-spatiales l’empêchent d’accéder aux enseignements fondamentaux ? Vous recherchez un outil pour adapter les supports d’apprentissage et ainsi, remédier aux difficultés scolaires ? Dans cet article, vous aller découvrir comment une extension numérique peut vous aider à différencier les enseignements.

Les difficultés visuo-spatiales, c’est quoi au juste ?

Les difficultés visuo-spatiales concernent la perception visuelle et la perception spatiale. À ne pas confondre avec l’acuité visuelle, qui concerne plutôt la performance de la vue. Ces deux perceptions sont évaluées quand l’acuité visuelle à été testé parfaitement fonctionnelle chez un ophtalmo ou parfaitement corrigé par des lunettes par exemple.

Quand est-ce que la perception visuo-spatiale est déficitaire ?

La perception visuo-spatiale est la façon dont le cerveau traite et restitue l’information reçut par les yeux. Elle en rapport avec l’espace. Elle évalue la position d’un élément dans son environnement, sa dimension, la distance d’un objet par rapport à un autre, etc. Cette perception est possible grâce à l’oculomotricité. C’est à dire, la gestion du regard, ou le mouvement des yeux.

Exemple : lorsque les yeux doivent explorer une phrase, un texte ou un tableau, ils effectuent automatiquement, une série de fixations, saccades et convergences. Lorsque cette série de mouvements n’est pas automatisée, lorsque l’œil ne réalise pas correctement des étapes ou qu’il en loupe, alors, la perception visuo-spatiale n’est pas efficace. On dit qu’il y a un trouble visuo-spatiale.

C’est une anomalie de fonctionnement dans le traitement de l’information. Un frein cognitif qui ne disparaît pas. C’est pour cela que l’on parle de handicap. Et comme pour tout handicap, il faut avoir une logique de contournement et de compensation, si on veut arriver au but, qui ici sont l’enseignement des fondamentaux.

Quels “Dys” sont concernés et quels sont les apprentissages impactés par un trouble visuo-spatiales ?

Le Trouble du Développement de la Coordination, appelé aussi dyspraxie est concerné par ce dysfonctionnement moteur. C’est un des symptômes pour déceler le handicap. D’ailleurs, j’en profite pour faire une parenthèse. Si vous soupçonnez une Dyspraxie chez votre enfant, j’ai écrit un guide gratuit pour vous aider à faire un repérage. Il vous aidera pour un parcours de santé efficace et un diagnostic rapide. Vous pouvez le télécharger directement ici.

Mais revenons à nos moutons. Dans le cas d’un trouble visuo-spatiale chez un enfant dyspraxique, le cerveau n’arrive pas à planifier et automatiser le geste moteur des yeux, dirigés vers un but précis. Il est alors compliqué de lire une phrase de gauche à droite, différencier les lignes quand elles sont trop serrés, les syllabes dans les mots et évaluer la forme des lettres. L’enfant se perd sur sa feuille. Déchiffrer, lire, se repérer, construire un tableau ou poser des opérations lui demande un effort particulièrement soutenu pour arriver au but. Et malgré cela, il n’y arrive pas toujours. On comprend alors facilement pourquoi l’enfant se déconcentre, s’agite ou est particulièrement fatigué.

La dyslexie est connu comme un trouble spécifique des apprentissages et notamment, celui du langage écrit. Comprenez, des difficultés dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. L’enfant rencontre des difficultés d’assemblage des syllabes pour former un mot. Il est lent pour lire. Il confond des lettres et à une mauvaise articulation des mots.

Les apprentissages fondamentaux sont donc principalement impactés. Lire, écrie, orthographier, s’exprimer, compter et même se concentrer vont être compliqués pour un enfant dyslexique ou dyspraxique. C’est pour cette dernière, également, qu’un Trouble Déficitaire de l’Attention (T.D.A.H.) vient souvent s’ajouter à une Dyspraxie ou une Dyslexie.

Comme je le disais plus haut, pour que l’enfant puisque accéder aux apprentissages, il faut donc avoir une logique de compensation ou de contournement. Et ceci, passe obligatoirement par une remédiation. Mais comment faire ? Quels outils utiliser pour adapter le travail ? Et bien justement, j’ai découvert un outil numérique pour adapter les supports pédagogiques et lever les freins du trouble visuo-spatiale.

Découvrez comment cet outil numérique va vous aider à adapter les supports d’apprentissage

On a vu plus haut, pourquoi les troubles visuo-spatiales sont un facteur handicapant et pourquoi il est indispensables d’adapter les supports d’apprentissages.

Une extension, un plug-in proposé par le cartable fantastique rempli parfaitement cette mission. Vous allez pouvoir l’utiliser pour adapter les supports de lecture, de mathématique et d’écriture. L’outil comporte plusieurs fonctionnalités dont : les barres Lire, Mathématiques, Écrire et Tableau.

Avec la barre lire vous allez pouvoir faire une mise en couleur des lignes, différencier les syllabes, lettres muettes, les phonèmes. Mais aussi, mettre des chiffres en couleur, encadrer et même faire lire le document par l’outil lui-même.

adapter les supports d'apprentissage par la différenciation des syllabes.
un outil pour adapter les support d'apprentissage permettant de différencier les lignes

Avec la barre Maths, vous allez pouvoir poser différentes opérations, barrer des cases, afficher les tables d’additions ou de multiplications, faire apparaître des tableaux de longueur, de masse, de capacité, d’aire, de volume, des tableaux des grands nombres, des heures ou encore des tableaux vides. Vous pouvez poser une fraction ou encore faire apparaître une calculatrice

un outil pour adapter les supports d'apprentissage qui permet d'utiliser une grille pour poser les opérations.
un outil pour adapter les supports d'apprentissage qui permet d'utiliser des tableaux pré-remplis d'unités de mesure

Avec la barre Ecrire vous allez pouvoir insérer une date, un tableau de conjugaison, souligné en couleur, encadrer en couleur, surligner, choisir un verbe à conjuguer et son temps, etc.

un outil d'apprentissage pour adapter les supports d'apprentissage qui permet de créer des tableaux de conjugaison

Et enfin la barre tableau qui va vous permettre de mettre des chiffres, des colonnes en évidences, etc. Dans l’exemple ci-dessous j’ai pris une capture de la vidéo démonstrative sur le cartable fantastique :

un outil pour adapter les supports d'apprentissage qui permet de différencier les colonnes, les chiffres dans un tableaux

Pour l’installer facilement et gratuitement sur Libre Office vous trouverez un guide sur le cartable fantastique.

Conclusion :

Pour l’avoir testé avec mes enfants, je trouve que ce plug-in est un formidable outil pour adapter les supports d’apprentissage. Facile d’utilisation pour les enseignants mais aussi pour les parents et élèves initiés, il s’avère être une belle “béquille” pour les enfants atteints d’un trouble visuo-spatiale.

un dossier mdph en béton
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    13
    Partages
  •  
  •  
  • 13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.