Les vacances d’été sont enfin arrivées ! À cette occasion, vous recherchez des jeux autonomes pour enfant dyspraxique ? Dans cet article, vous allez découvrir des activités, pour que votre enfant atteint d’un trouble du développement de la coordination, puisse s’amuser en autonomie même avec ses difficultés motrices. Tout ceci en joignant l’utile à l’agréable puisqu’il va entretenir, en même temps, sa motricité fine et globale, entraîner ses habiletés visuo-spatiales, sa mémoire de travail et renforcer sa confiance en lui.

jeux autonomes pour enfant dyspraxique pour entraîner la motricité fine et globale

La motricité fine est souvent le gros point noir de l’enfant dyspraxique. Il évite généralement toutes activités qui nécessitent l’utilisation des doigts et des mains. Ceci dit, il est possible de trouver des activités autonomes qui peuvent lui plaire en utilisant ses compétences artistiques.

5 jeux créatifs et autonomes pour entraîner la motricité fine

  1. Création de tableau en papier déchiré : vous aurez besoin de lui fournir des journaux, de la colle, une feuille cartonné mais c’est mieux d’avoir un vrai tableau blanc que vous ou votre enfant pourra accrocher au mur ensuite. Cette activité fait travailler la dissociation des doigts, sans que l’enfant ai besoin de beaucoup forcer. Et le résultat peut vraiment être très sympa. Vous pouvez voir des exemples ici. La création peut aussi totalement être libre.
  2. Réalisation de balles anti-stress. Acheter des ballons de baudruche assez solides, un tube de dentifrice et le tour est joué. Vous pourrez l’aider à enfiler le ballon sur le tube puis faire le noeud une fois le ballon rempli. Cette activité lui permettra de réaliser un objet dont il pourra se servir ensuite. C’est un jeu qui a du sens et qui renforce le tonus musculaire de la main et des doigts.
  3. Dans le même esprit, il y a la fabrication de balles de jonglages. Il aura juste à remplir les ballons à l’aide d’un petit entonnoir, avec de la semoule, du riz ou du sable, pour tester différentes textures. C’est aussi une activité sensorielle. Il s’entraînera ensuite à faire passer une balle d’une main à une autre. Excellent exercice pour la coordination.
  4. Créer des mandalas en relief avec des éléments naturels ou avec des objets récoltés dans la maison par exemple.
  5. Dessiner avec un pas à pas simple. Vous pouvez facilement en trouver sur internet ou dans cet article : pourquoi le dessin facilite l’apprentissage de l’écriture.

4 jeux autonomes pour enfant dyspraxique pour entraîner la motricité globale

  1. On sait que le vélo est souvent une activité compliqué pour les enfants dyspraxiques. Mais ce n’est pas parce que son manque d’équilibre et ses difficultés de coordination le mettent en échec pour cet apprentissage qu’il n’a pas envie d’utiliser son corps dans une activité du même type. Une bonne alternative au vélo, et suivant l’âge de votre enfant peut être, soit une draisienne soit une trottinette ou encore une patinette dotée de 3 roues pour plus de stabilité. Cette activité lui apportera un sentiment de liberté. Et peut lui redonner confiance, pour, pourquoi pas, se remettre au vélo ensuite.

Des patinettes

2.Si vous avez la chance d’avoir un trampoline, c’est une excellente façon pour votre enfant de s’amuser en autonomie. Tous les enfants adorent ! Et en plus d’être excellent pour la santé, il va lui permettre de décharger son trop plein d’énergie, améliorer son équilibre, sa coordination, son agilité et sa perception spatiale.

3.Jouer au basket. Même si ce jeux est un sport d’équipe, votre enfant peut aimer s’entraîner pour pouvoir jouer avec ses copains ensuite. Pour ça il vous suffira d’avoir un panier et un ballon. Ce jeux mobilise la coordination oeil main, l’équilibre, la précision, la concentration et fait travailler tous les muscles.

4.Jouer au foot. Vous pouvez proposer à votre enfant de s’entraîner à taper dans le ballon pour atteindre une cible contre un mur, tracer au préalable à la craie, par exemple. Si ce jeux peut aussi se faire avec un ami ou avec son frère ou sa soeur.

3 activités autonomes pour enfant dyspraxique qui entraînent le visuo-spatiale en particulier

  1. Les livres jeux de type “où est charlie ?” ou encore un “cherche et trouve géant”, sont parfait pour entraîner l’orientation, l’organisation du regard et la perception d’objet dans un environnement donné.
  2. Les Livres de labyrinthes , pour mobiliser la gestion du geste et la concentration.
  3. Et pourquoi pas, un bel album jeunesse à lire seul, adapté ou pas, si votre enfant a une dyslexie. Comme Moutz et Bobine par exemple.

3 jeux autonomes pour enfant dyspraxique : renforcer la confiance en soi

La confiance en soi vient du sentiment de compétence. Alors, pour que votre enfant se lance en autonomie dans une activité, il faut qu’il est confiance en ses capacités à réussir. Il est donc nécessaire, que si l’activité choisit comprend de gros freins cognitifs d’une manière ou d’une autre, de l’adapter. Et je pense notamment aux recettes de cuisine. Beaucoup d’enfant aime faire des gâteaux. Mais pour s’organiser, c’est pas toujours simple pour un enfant et même sans trouble. Voici donc, des recettes que votre petit dyspraxique pourra faire en autonomie (ou quasiment) et dont il sera tellement fière ensuite, mais pas que :

  1. Voir les recettes illustrées sur le blog : le journal d’une maitresse
  2. Les Casses tête du type : think fun ou smart games sont également très bien pour jouer en autonomie et développer la confiance en soi avec une difficulté progressive.
  3. Jeux de cartes : voici un site simpa ou vous pourrez trouver des jeux et notamment ONIRIM, un jeu de carte pour jouer en autonomie.

En Conclusion

Bien sûr, cette liste de jeux est non-exhaustive. J’espère en tous cas, qu’elle vous aura apporté des pistes de réflexion pour guider votre enfant dyspraxique vers des jeux autonomes de différentes natures. Aussi, laissez le s’ennuyer ! Ce sera lui permettre d’explorer ces propres envies et intérêts.

Et chez vous, à quels jeux autonomes pour enfant dyspraxique jouent vos jeunes ? Partagez moi les jeux de vos enfants dans les commentaires.

Et si cet article vous a plu, ou si vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux. Un grand merci à vous et bonnes vacances !

un dossier mdph en béton
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.